Le CNRS
 
 

 

Délégation Ile-de-France Ouest & Nord

La région Île-de-France représente 40% du potentiel national. Au CNRS, cinq délégations gèrent 585 unités de recherche. La délégation Île-de-France Ouest & Nord accompagne la vie de 72 unités de recherche et de service, où travaillent plus de 1300 agents.

Carte de la délégation Extranet La délégation en bref

Actualités

Actualité scientifique

Plus besoin de matière sombre pour expliquer la dynamique des galaxies naines
Jeudi 14 juin 2018

Des astronomes de l’Observatoire de Paris – PSL et du CNRS au département Galaxies, étoiles, physique et instrumentation - GEPI (Observatoire de Paris - PSL / CNRS) font voler en éclat la preuve de l’existence de matière sombre dans des galaxies naines situées au voisinage de la Voie lactée. Ils démontrent que l’agitation désordonnée des étoiles de ces galaxies est causée par l’attraction gravitationnelle de la Voie lactée, s’affranchissant ainsi de la présence de matière sombre, selon un scénario dynamique original. Ces travaux paraissent dans la revue Astrophysical journal, en date du 14 juin 2018.

Retrouvez l’intégralité du communiqué de presse

 

 

Comprendre l’évolution vers la symbiose depuis un laboratoire
Lundi 11 juin 2018

Dans la nature il faut souvent des millions d’années pour que des espèces développent une relation symbiotique aboutie, les amenant à se rendre des services mutuels. Une équipe du CNRS, de l’Institut (...)

Lire la suite

 

 

Matinale « Sensibilisation à la valorisation des Sciences Humaines et Sociales »
Mardi 22 mai 2018

Une matinale « Sensibilisation à la valorisation des Sciences Humaines et Sociales » se tiendra le vendredi 1er juin à la MSH Paris Nord. Cette initiative a pour but de présenter les différentes formes de la valorisation en SHS, ainsi que ses acteurs.

 

 

L’innovation en Chine : décryptage des enjeux urbains, socioéconomiques et technologiques
Mardi 22 mai 2018

Le 31 mai 2018, le colloque « L’innovation en Chine : décryptage des enjeux urbains, socioéconomiques et technologiques » se tiendra à l’Hôtel de l’Industrie à Paris. L’objectif ? Décrypter les changements encore mal mesurés de la politique chinoise en matière de territoire et d’innovation.

 

 

Le colloque Archéo-éthique se tiendra le 25 et 26 mai 2018
Vendredi 18 mai 2018

Le colloque Archéo-éthique, organisé à Paris le 25 et 26 mai 2018, questionnera l’importance de l’éthique en archéologie. Retrouvez toutes les informations pratiques et le programme de la journée.

 

 

Gaia ouvre l’accès à la Voie lactée en 3D et en couleur
Mercredi 25 avril 2018

450 scientifiques issus de 20 pays ont coordonné leurs efforts pour traiter et rendre exploitables les milliards de données brutes recueillies par le satellite Gaia. Il en résulte un trésor inestimable de paramètres astronomiques pour près de 1,7 milliard d’étoiles, que l’ESA ouvre à tous le 25 avril 2018, à 12h.

Avec des répercussions attendues dans toutes les disciplines astrophysiques, ce Catalogue Gaia, deuxième du nom, bouleverse notre représentation de la Galaxie, dont il permet la cartographie en couleur, dynamique et tridimensionnelle, la plus détaillée jamais réalisée à ce jour. La France est le premier pays contributeur de la mission Gaia, impliquant des chercheurs et des ingénieurs de l’Observatoire de Paris.

Lire le communiqué de presse

Voir la vidéo de CNRS Le Journal

 

 

Des makers aux fablabs, la fabrique du changement
Vendredi 20 avril 2018

La France compte aujourd’hui plusieurs centaines de makerspaces et autres fablabs, ces ateliers de fabrication collaboratifs fortement imprégnés de culture numérique. À l’occasion de la sortie du livre « Makers », la sociologue des organisations Isabelle Berrebi-Hoffmann, du laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique, revient sur un phénomène mondial qui se développe à rebours de la logique capitaliste.

Lire l’article du CNRS Le Journal

 

 

Séminaire mensuel sur les premiers résultats du Programme 13-Novembre : Mardi 6 mars 2018, 16h-18h
Vendredi 29 mars 2018

Suite aux attentats du 13 novembre 2015, un vaste programme de recherche transdisciplinaire sur douze ans a été lancé avec le soutien du Commissariat Général à l’Investissement (ANR). Piloté scientifiquement par le CNRS et l’INSERM et administrativement par HESAM Université, il compte trente partenaires.

Le coeur du programme est le suivi d’une cohorte de quelque 1000 personnes qui ont été interviewées en 2016 et le seront en 2018, 2021 et 2026, tandis qu’une recherche biomédicale, portant sur 200 d’entre eux, permettra de mieux comprendre le trouble de stress post-traumatique et la résilience. Plusieurs autres études sont menées de conserve, avec un objectif : mieux comprendre l’articulation entre mémoire individuelle et mémoire collective d’un événement traumatique.

L’année 2017-2018 est consacrée à une présentation des enjeux et des premiers résultats du programme 13-Novembre dirigé par Denis Peschanski, historien au Centre Européen de Sociologie et de Science Politique (CNRS, EHESS, Paris 1), et Francis Eustache, neuropsychologue à l’Inserm.

Séance 5 : mardi 10 avril 2018, 16h-18h
Institut des Systèmes Complexes (ISC) : 113 rue Nationale, 75013 Paris
Séverine Dessajan, Nancy Girard, Salma Mesmoudi, Laura Nattiez, Danielle Rozenberg : L’Étude 1000. Premiers résultats sur les témoins et leurs mémoires

Entrée libre dans la limite des places disponibles, s’inscrire à : communication@memoire13novembre.fr
En savoir plus sur le programme 13-Novembre

 

 

Journée d’étude : Ce qui reste(ra) de l’urgence
Vendredi 23 mars 2018

Le Centre de Recherches et d’Études sur les Droits Fondamentaux (CREDOF) du Centre de théorie et analyse du droit (CTAD) organise une journée d’étude intitulée « Ce qui reste(ra) toujours de l’urgence ». Vendredi 6 avril, de 9h30 à 17h30, dans la salle des conférences du Bâtiment B (Pierre Grappin) de l’Université Paris Nanterre.

Cette journée d’étude est l’occasion de discuter les travaux réalisés par l’équipe de doctorants et d’enseignants chercheurs dans le cadre du rapport de recherche éponyme, à destination du Défenseur des droits.

 

 

Jeudi 12 avril à 20h : Sciences, pseudo-sciences et altersciences, qui croire / que croire ?
Mercredi 21 mars 2018

Le prochain Bar des Sciences Meudonnais se tiendra le jeudi 12 avril 2018 à 20 heures à la maison des Jardies* et traitera des sciences, des pseudo-sciences et des altersciences.

Avec la présence de :

Alexandre Moatti, ingénieur en chef des Mines, chercheur associé à l’Université Paris-Diderot (laboratoire SPHERE UMR 7219)
Jean-Paul Krivine, rédacteur en chef de Science & pseudo-sciences, association française pour l’information scientifique (AFIS)

Inscription obligatoire : bds.meudon@wanadoo.fr
*4, sentier des Jardies, 92 190 Meudon

 

 

Six lauréats dans la promotion 2018 des talents du CNRS à la délégation Ile-de-France Ouest et Nord
Vendredi 16 mars 2018

La nouvelle promotion des Talents CNRS compte parmi ses lauréats six agents de la délégation Ile-de-France Ouest et Nord. Médaille d’argent, médaille de bronze ou médaille de cristal, ces six lauréats sont récompensés pour leur créativité, leur maitrise technique, leur sens de l’innovation ou la qualité de leurs travaux de recherche.

Les médaillés 2018 de la délégation sont :

Médaille d’Argent
Pierre-Jean Corringer, du laboratoire Gènes, Synapses et Cognition

Médaille de Bronze
Florian Grisel du Centre de théorie et d’analyse du droit (CTAD)
Stéphane Zuber, du Centre d’économie de la Sorbonne (CES)
Louis Lambrechts, du laboratoire Génomique évolutive, modélisation et santé (GEMS)

Médaille de Cristal
Hélène Quach, du laboratoire Génomique évolutive, modélisation et santé (GEMS)
Pernelle Issenhuth, du Centre européen de sociologie et de science politique de la Sorbonne (CESSP)

En savoir plus

 

 

Les gènes jouent un rôle dans l’empathie
Jeudi 15 mars 2018

L’Institut Pasteur, l’Université de Cambridge, l’université Paris Diderot, le CNRS et la société de génétique 23andMe, rapportent les résultats de la plus grande étude génétique menée sur l’empathie.

Les résultats de cette étude, menée en partie par Thomas Bourgeron qui est professeur à l’université Paris-Diderot et directeur de l’unité Génétique humaine et fonctions cognitives à l’Institut Pasteur, révélent que notre empathie est en partie génétique et confirment que les femmes sont en moyenne plus empathiques que les hommes. Ces résultats sont publiés dans la revue Transitional Psychiatry le 12 mars 2018

Jouant un rôle clé dans les relations humaines, l’empathie est à la fois la faculté de reconnaître les pensées et les sentiments d’autrui, et celle d’y apporter une réponse émotionnelle adaptée. Dans le premier cas, on parle d’« empathie cognitive », et dans le second, d’« empathie affective ».

En savoir plus : Lire le communiqué de presse

 

 

La finale Université Paris Lumière du concours Ma Thèse en 180 secondes se tiendra le 29 mars 2018 à 14h
Mercredi 14 mars 2018

Pour la cinquième année consécutive, le CNRS et la Conférence des présidents d’université (CPU) organisent dans toute la France le concours "Ma thèse en 180 secondes". La finale de l’Université Paris lumière se tiendra le 29 mars 2018 à 14h à la Cité interntionale universitaire*.

Treize doctorants de l’université Paris 8 et de l’Université Paris Nanterre participeront à la finale, et seulement deux seront choisi par le jury pour participer à la demi-finale nationale en avril.

Ce concours permet aux doctorants de présenter leur sujet de recherche, en français et en termes simples, à un auditoire profane et diversifié. Chaque doctorant ou doctorante doit faire, en trois minutes, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche. Le tout avec l’appui d’une seule diapositive !

Vous souhaitez assister à la finale UPL ? Inscrivez-vous en envoyant un mail à : mt180s@u-plum.fr

 

 

Les Journées scientifiques de l’URSI-France sur la Géolocalisation et la navigation se tiendront à l’Observatoire de Meudon, le 28 et 29 mars 2018
Mardi 13 mars 2018

Les Journées scientifiques 2018 d’URSI-France, sous l’égide de l’Académie des sciences, auront pour thème « Géolocalisation et navigation ». Ces Journées se tiendront au site de Meudon de l’Observatoire de Paris, en région parisienne, les 28 et 29 mars 2018.

La géolocalisation est entrée dans notre société avec une diffusion massive. Elle est utilisée dans de nombreuses applications. Elle touche des domaines très variés avec les systèmes de localisation par satellite GNSS, les radars, l’interférométrie, les systèmes de communication, les véhicules autonomes, les objets connectés et les villes communicantes. La géolocalisation peut nécessiter des horloges extrêmement performantes, qui constituent des défis scientifiques et technologiques.

Ces journées s’articuleront autour de sessions orales et posters. La plupart des sessions seront introduites par des conférenciers invités, présentant l’état de la technique et/ou des développements récents, suivies par des communications ayant fait l’objet d’une sélection par le Comité scientifique. Les langues de travail seront le français et l’anglais.

Toutes informations relatives aux Journées scientifiques 2018 sont disponibles sur le site d’URSI-France

 

 

Volcanisme, climat et peuplement paléolithique en Méditerranée : des interactions complexes
Vendredi 2 mars 2018

Au sein du programme de recherche pluridisciplinaire « Le peuplement paléolithique des Abruzzes : le gisement de Valle Giumentina dans le cadre du Paléolithique ancien et moyen d’Italie et d’Europe », une équipe de recherche franco-italienne coordonnée par l’École Française de Rome en collaboration avec le CNRS1, le Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris, le CEA et l’Università di Siena, a mis en évidence un lien entre éruptions volcaniques, changement climatique, formation des sols et phases d’occupation humaine au Paléolithique inférieur dans le sud de l’Europe. Les résultats viennent d’être publiés dans la revue Quaternary Science Reviews.

Le site archéologique de Valle Giumentina, situé en Italie centrale dans la région des Abruzzes, entre la chaîne des Apennins et la mer Adriatique, contient une séquence pédosédimentaire caractérisée par la présence exceptionnelle de douze niveaux d’industries paléolithiques non remobilisées à éclats de silex et/ou bifaces au sein d’une succession d’anciens sols (paléosols) remarquablement bien datés. Cette séquence offre une excellente opportunité d’étudier les relations entre formation des sols, volcanisme et changement climatique à l’échelle des cycles glaciaires/interglaciaires et des variations millénales en Méditerranée durant le Pléistocène moyen, ainsi que les interactions Hommes-environnement de certaines des premières implantations humaines en Europe du sud.

En savoir plus : Lire l’actualité scientifique

 

 

Des facteurs génétiques à l’origine de la sensibilité des Asiatiques et des Européens à la dengue sévère
Mardi 27 février 2018

Les populations ne présentent pas toutes la même sensibilité aux maladies infectieuses tropicales qui se propagent à travers la planète en raison de la mondialisation et du changement climatique. En collaboration avec l’Institut de recherche et d’innovation en santé de l’Université de Porto (i3S), l’équipe d’Anavaj Sakuntabhai, responsable de l’unité de Génétique fonctionnelle des maladies infectieuses (Institut Pasteur/CNRS) s’est penchée sur la génétique de 411 patients admis pour une infection par le virus de la dengue dans trois hôpitaux thaïlandais entre 2000 et 2003.

Les chercheurs sont parvenus à identifier des variants géniques communs prédisposant davantage les personnes d’origine asiatique et européenne que les individus d’origine africaine au développement de la dengue sévère, pouvant mener jusqu’à un syndrome de choc qui peut être mortel. Ces résultats ont été publiés dans la revue PLOS Neglected Tropical Diseases, le 15 février 2018.

Retrouver en intégralité le communiqué de presse

 

 

Les nouveaux neurones du cerveau adulte participent à l’apprentissage sensoriel
Lundi 26 février 2018

S’il était établi depuis plusieurs années que le cerveau adulte pouvait produire de nouveaux neurones, il restait encore à préciser les propriétés fournies par ces neurones formés tardivement. Quels avantages pouvaient-ils apporter que leurs semblables, générés peu après la naissance, ne pouvaient garantir ? Des chercheurs de l’équipe Perception et Mémoire (Institut Pasteur/CNRS), dirigée par Pierre-Marie Lledo, montrent que les nouveaux neurones produits chez l’adulte réagissent préférentiellement aux stimuli sensoriels associés à la récompense, et permettent d’accélérer l’association entre l’information sensorielle et cette récompense. Les neurones générés chez l’adulte sont ainsi aussi importants pour identifier le stimulus sensoriel que la valeur positive à laquelle cette expérience sensorielle est associée. Fait marquant, les neurones générés peu après la naissance sont incapables d’assurer cette même fonction. Ces résultats sont publiés dans la revue PNAS, le 19 février 2018.

Retrouver en intégralité le communiqué de presse

 

 

Séminaire mensuel sur les premiers résultats du Programme 13-Novembre : Mardi 6 mars 2018, 16h-18h
Vendredi 26 janvier 2018

Suite aux attentats du 13 novembre 2015, un vaste programme de recherche transdisciplinaire sur douze ans a été lancé avec le soutien du Commissariat Général à l’Investissement (ANR). Piloté scientifiquement par le CNRS et l’INSERM et administrativement par HESAM Université, il compte trente partenaires.

Le coeur du programme est le suivi d’une cohorte de quelque 1000 personnes qui ont été interviewées en 2016 et le seront en 2018, 2021 et 2026, tandis qu’une recherche biomédicale, portant sur 200 d’entre eux, permettra de mieux comprendre le trouble de stress post-traumatique et la résilience. Plusieurs autres études sont menées de conserve, avec un objectif : mieux comprendre l’articulation entre mémoire individuelle et mémoire collective d’un événement traumatique.

L’année 2017-2018 est consacrée à une présentation des enjeux et des premiers résultats du programme 13-Novembre dirigé par Denis Peschanski, historien au Centre Européen de Sociologie et de Science Politique (CNRS, EHESS, Paris 1), et Francis Eustache, neuropsychologue à l’Inserm.

Séance 4 : mardi 6 mars 2018, 16h-18h
Université Paris 1, salle 1, galerie Soufflot, 12 place du Panthéon, 75005 Paris
Florence Askenazy, hôpital Lenval, chef du service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, programme "14 - 7" : Une étude épidémiologique et biomédicale sur les victimes de l’attentat de Nice

Entrée libre dans la limite des places disponibles, s’inscrire à : communication@memoire13novembre.fr
En savoir plus sur le programme 13-Novembre

 

 

Le CNRS Annuaires Mots-Clefs CNRS Autres sites Imprimer Contact Credits Plan du site