Le CNRS
 
 

Accueil > Actualités recherche > Première observation d'une exoplanète par interférométrie optique grâce à l'instrument Gravity

Première observation d’une exoplanète par interférométrie optique grâce à l’instrument Gravity

 


Vue d’artiste de HR8799e, première exoplanète observé par interférométrie optique grâce à l’instrument GRAVITY © ESO/L. Calçada


Pour la première fois, des astronomes ont pu observer une exoplanète par interférométrie optique. L’instrument GRAVITY, qui équipe l’Interféromètre du Very Large Telescope (VLTI) de l’ESO, a révélé en détail la composition chimique d’une jeune exoplanète superjovienne. Résultat : une atmosphère principalement composée de monoxyde de carbonne, des nuages de poussières de silice et de fer emportés dans une large tempête planétaire, et une température maintenue par effet de serre à plus de 1000K. Ces observations obtenues grâce à la collaboration Gravity incluant le Laboratoire d’études spatiales et d’instrumentation en astrophysique (Observatoire de Paris-PSL/CNRS/Sorbonne Université/Univ. Paris Diderot), non seulement nous en apprennent plus sur la structure atmosphérique de ces planètes, mais ouvrent également la voie sur une nouvelle technique de caractérisation exoplanétaire.


Lire l’article scientifique en ligne

Le CNRS Annuaires Mots-Clefs CNRS Autres sites Imprimer Contact Credits Plan du site