Le CNRS
 
 

Accueil > Actualités recherche > Quantifier la production d'icebergs grâce aux séismes

Quantifier la production d’icebergs grâce aux séismes

 


Processus de vêlage observé au glacier Bowdoin. © Martin Funk/VAW/ETH Zurich


Le réchauffement climatique entraine une diminution significative du volume des calottes glaciaires comme celle du Groenland, par la fonte des glaces ou par détachement de blocs de glace dans l’océan (vêlage d’icebergs). Mais le vêlage est impossible à quantifier par des observations satellites. Aussi, une équipe internationale, incluant des chercheurs du laboratoire Procédés et Ingénierie en Mécanique et Matériaux (CNRS/Cnam/Arts et Métiers ParisTech), a eu l’idée d’utiliser les séismes générés lors du détachement d’icebergs et ressentis à des centaines de kilomètres pour mesurer cette perte de glace. Cette première en sismologie environnementale a ainsi permis de quantifier la perte de masse des glaciers du Groenland par vêlage entre 1993 et 2013, à l’aide des quelques 500 séismes d’origine glaciaire enregistrés durant cette période. Selon cette étude, le vêlage a été responsable de la perte de 370 gigatonnes de glace dans l’océan Arctique, ce qui représente 8 à 21 % de la masse perdue au front des glaciers, le reste étant à attribuer à la fonte. Ces travaux ont été publiés dans Annals of Glaciology le 10 avril 2019.


Lire l’alerte presse en ligne

Le CNRS Annuaires Mots-Clefs CNRS Autres sites Imprimer Contact Credits Plan du site