Le CNRS
 
 

Accueil > Actualités recherche > À la découverte des monuments préhistoriques d’Arabie

À la découverte des monuments préhistoriques d’Arabie

 

Le monument pendant sa fouille © MADAJ

Contrairement aux vestiges préhistoriques du Proche-Orient, les structures mégalithiques d’Arabie restent largement méconnues. Ces constructions monumentales faites d’empilements de pierres sèches recèlent encore de nombreux secrets tant sur le plan de leur construction, de leur fonction que de leur chronologie. Une collaboration internationale [1] de scientifiques impliquant la France, l’Arabie Saoudite et l’Italie , menée par Olivia Munoz [2] , chercheuse au CNRS, a mené à la découverte d’une plateforme triangulaire de 35 mètres de longueur dans l’oasis de Dûmat al-Jandal (nord de l’Arabie Saoudite). Construit en plusieurs phases à partir du 6e millénaire avant l’ère chrétienne, ce monument exceptionnel était vraisemblablement dédié à des pratiques rituelles, dont certaines étaient probablement funéraires et commémoratives. Pour arriver à ces conclusions, les scientifiques ont étudié et daté les objets et les restes humains des dépôts retrouvés à l’intérieur et autour de l’édifice, dans les deux niches disposées sur l’un des côtés, mais également dans les tombes situées à proximité. Ces découvertes, qui paraissent dans la revue Antiquity le 9 juin 2020, démontrent un usage rituel au cours de la Préhistoire et semblent montrer une empreinte symbolique laissée par les populations de pasteurs nomades sur le paysage régional, depuis cette période reculée.

Lire l’alerte presse

Le CNRS Annuaires Mots-Clefs CNRS Autres sites Imprimer Contact Credits Plan du site